Cuenca,Équateur

Notre dernière destination de l’équateur, la ville de Cuenca est à 2 500 m d’altitude et la troisième plus grande ville de l’Équateur, ce qui fait le charme de Cuenca, les couleurs des bâtiments et la propreté des rues et de très bons restaurants.

Une première, nous avons visité la ville avec un bus touristique à deux étages, très intéressant.

Nous nous sommes rendus à une petite fabrique des chapeaux Homero Ortega (voici un lien pour l’histoire):http://www.homeroortega.com

La différence entre les trois plus grosses villes de l’équateur:
Guayaquil: peut d’intérêt, c’est pauvre ou riche.
Quito: sécuritaire, propre dans la partie historique et elle a beaucoup d’histoire.
Cuenca: sécuritaire, très propre, calme et historique.

Par contre c’est un pays magnifique avec des vues spectaculaires et les gens sont très sympathiques.

Ce soir nous partons à 21:30 pour rentrer au Pérou trajet de 6 à 7 heures d’autobus. Notre première destination est sur le bord de la mer à Mancora.

image

Vue de notre chambre

image

Au loin un collège

image

Mirador Turi

imageimage

image

Parc Calderón

image

Il y a tellement de belles façades

imageimageimage

image

Porte en bois sculptée

image

Rectification, c’es une gélatine avec crème fouettée sucré et non de la crème glacée

image

image

Palais Justice

image

Rio Tomebamba qui sépare le centre historique et le quartier el Barranco

image

Quartier el Barranco, plus moderne

image

Plaza de las flores

image

Notre visite au Museo la  »Magia del Sombrero » de Homero Ortega. Malheureusement, c’était journée de congé pour les employés. J’aurai aimé voir tresser les chapeaux, ça prends 5 à 6 ans pour apprendre à tresser.

image

Le lavage avec un savon spécial pendant 45 minutes à 100 degrés

image

Le séchage

image

Bassin de teinture

image

Les formes

image

image

La finition

image

Voilà mon chapeau Homero Ortega

Publicités

Riobamba, Équateur

Riobamba fut la première ville fondée par les Espagnols en Équateur, en 1530. Elle fut complètement détruite par un tremblement de terre en 1797 et reconstruite 14 km plus loin. Elle est à 2750 mètres d’altitudes et se trouve dans la région de Chimborazo, région qu’ils cultivent beaucoup le quinoa.

Nous avons passé deux nuits dans une jolie maison de 1881 avec un accueil familial exceptionnel, notre hôte Santiago en plus, est un très bon chef. Je vous conseille cette maison hôtel si vous passez par Riobamba (Casa 1881).

Pas beaucoup d’intérêt pour les touristes, cette ville est surtout connue pour prendre le train jusqu’à Alausi , pour y faire la route du Nariz del diablo.
Il y a deux possibilités pour te rendre à Alausi par autobus ou par train à partir de Riobamba pour le Nariz.

Ah oui, première ville qu’il y a des distributeurs de bouffe pour les chiens errants sur les trottoirs, ça m’a fait chaud au coeur.

image

image

La Cathédrale du parc Maldonado

image

Marchande de crème glacée

image

Colegio Maldonado

image

Ils ont tous la même technologie que nous

image

Mium il va être bon mon suçon

image

image

A la gauche nous entrons  pour aller manger dans les Honoreras

image

A l’intérieur, il y a 17 petits comptoirs et les femmes criaient par ici venez goûter, ne pas oublier que c’est chacun leurs commerces

image

Voici notre plat : patate, porc et salade, très bon

 

Nous avons choisi de prendre le train et nous avons eu aucun regret. Que c’est beau pour les yeux de voir ces montagnes, les plantations à ne plus finir. Rendu à Alausi, tu changes de train pour la route du Nariz del diablo, trajet de 2:30 avec deux arrêts, un pour nous faire connaître la plantation du quinoa et l’autre pour prendre une petite collation avec un petit spectacle de danse folklorique. La particularité est qu’il descend en zigzag dans une sorte de canyon. La montagne a pris ce nom là, car la construction de la voie a couté la vie à 2500 personnes en tout, à cause de la difficulté de réalisation de celle-ci.

Vers 14:00 le taxi nous à déposer sur le bord de la route pour y prendre l’autobus direction Cuenca 4 heures de trajet. Eh oui, tu fly l’autobus ( tous les autobus sont indiqués sur leur pare-brise pour la destination). Dans les grosses villes , il y a des terminals.

image

6:30 du matin pas trop chaud, le départ

image

Vue des plantations

image

Les femmes travaillent très dur

image

image

Petites maisons des cultivateurs

imageimage

image

Ville d’Alausi

image

image

En attente de l’autre train, JC fait une petite jasette avec Agusto de Mexico

image

image

Départ pour le Nariz del diablo

imageimageimageimage

image

Vue de haut

imageimageimage

image

Nariz del diablo

image

image

Notre chauffeur

imageimageimage

image

image

elle nous accompagnait pendant que nous attendions l’autobus

image

En route vers Cuenca

 

 

 

Baños, Équateur

16 février

Magnifique petite ville à 1840 mètres d’altitude ,située au pied du Volcan Tungurahua (5023 m d’altitude) qui est un des plus actif de l’équateur. Très touristique, tu y retrouve de bon resto. Les gens sont très sympathique.

Nous avons faits la route des cascades en vélo pendant 20 km , tu peux aller jusqu’à 60 km malheureusement la pluie a commencé. L’effort n’est pas trop dur, en général tu descends mais ne vous inquiétez pas on remonte en camion loll. Que de beaux paysages!! Tu peux aussi faire la route en Chivas également.

Nous voulions aller dans les bains thermaux, Ouffff ya tellement de monde seulement dans un bain, non pas pour nous et en plus c’était sale.

image

Vue de notre chambre

imageimage

image

Volcan Tungurahua

imageimageimageimageimageimageimage

image

La Chivas

imageimageimage

image

Yesssssss j’ai mange un bon shawarma au poulet

image

image

Cascade de la vierge


image

Bains thermaux au bas de la cascade de la vierge

Quilotoa lake, Équateur

Le Quilotoa est un volcan d’Équateur culminant à 3 914 m, situé à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Latacunga, capitale de la province de Cotopaxi. Il est situé au sud de la Cordillère Occidentale.

La première éruption historique de ce volcan s’est produite le 28 novembre 1660. Une autre éruption se serait produite en 1859.

De toute beauté mais très venteux. Pour le descendre 40 à 50 minutes et pour le remonter 1:00 à 1:30.

imageimageimageimage

image

Tu peux le descendre ou monter à dos de cheval

image

Nous avons également visiter un petit marché a Pujili, visiter une maison typique ( les photos sont pas tres bonne , il y a pas d’électricité, ils ont des plantations et élevage de Cuy, les cuys vivent avec eux dans la maison, ils servent aussi à leur donner de la chaleur, il devait n’avoir une centaine) et un arrêt au Cañon del Rio Toachi.

image

image

Nous avons profité d’acheter des fruits frais

imageimage

image

Maison typique Inca

image

Cuy

image

Elle préparait la soupe

image

Ils ont très heureux

image

image

Cañon del Rio Toachi

image

image

Volcan Cotopaxi, difficile de le prendre sans nuages, le plus haut de l’équateur 5897 mètres d’altitude

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Otavalo, Équateur

12 février
Coup de coeur

Parti de Quito par le troley (autobus électrique) pour se rentre au terminal el Cacerlen ensuite direction Otavalo trajet de 2 heures.
Nous nous attendions à un petit village et bien non une belle grande ville avec de bons Resto. Aussitôt arrivé nous avons été voir la cascade Peguche, nous avons rencontré dans la montagne des incas, un en particulier qui voulait nous faire une séance de rituel mais le temps nous manquait.

Samedi matin nous nous sommes levés à 6:00 le matin pour aller voir Animal Market qu’on nous avais conseillé de voir. Assez impressionnant de les voir marchander leur bêtes.

 

 

 

 

 

 

 

 

Quito, jour 5

11 février
Aujourd’hui à été une journée relax à ce balader dans le centro historique, nous avons visité des églises et la casa de sucre (pas ce que vous pensez, c’était la maison de Jose Antonio de Sucre qui était un leader indépendantiste sud-américain, 2e President de la Bolivie).Malheureusement, vous ne pourrez voir les détails de l’intérieur, nous n’avions pas le droit de photographier sur certaine.

Demain matin nous partons pour Otavalo(2 heures d’autobus de Quito)pour une nuit pour être au marché du samedi. Nous revenons à Quito dans l’après-midi pour ce préparer à faire notre circuit à Quilotoa lake le dimanche, après la journée nous allons coucher à Latacunga pour poursuivre notre escapade vers Baños.

imageimageimageimageimageimageimageimage

image

Des perroquets cachés dans le jardin du couvent San Francisco

image

image

Les clochers

image

Le jardin

image

image

Il y a tellement de beaux balcons

imageimageimageimageimageimage

image

Terminus d’autobus électrique

imageimageimageimageimage

image

Photo prise dans le jardin du Palacio Présidentiel lors de notre visite .

Quito, jour 3-4

9 février 2016

Nous avons pris un taxi pour se rendre au coin de la 18 de septembre y America pour prendre l’autobus qui va directement à San Antonio donc le Mitad del Mundo ce trouve. Quand nous sommes arrivés au coin de ces rues, l’autobus partait, le taxi a pris de la vitesse, a coupé l’autobus pour qu’elle puisse nous embarquer à ne pas attendre l’autre. C’était gentil de la part du chauffeur de taxi loll. Et pour le retour simplement prendre un autobus pour Quito qui va à votre point. Environ 45 minutes de trajets.

La Mitad del Mundo est le site marquant la ligne imaginaire équinoxiale et elle est très touristique mérite le détour pour le côté symbolique ( pour prendre en photo avec un pied dans l’hémisphère sud et un pied dans l’hémisphère nord ou sur ligne 0 ). D’après des dires, le point 0 serait à 200 mètres du Mitad del Mudo.

10 février 2016

Nous avons marché jusqu’à la station el Tejar pour prendre l’autobus direction teleférico pour pouvoir permettre de monter à une altitude de 4100 mètres pour nous permettre une vue magnifique sur Quito. Quand le ciel est clair, on peut voir le Volcan Cotopaxi, malheureusement nous avons pas eu la chance de le voir c’était nuageux.

Après le téléphérique, nous avons pris un petit autobus touriste jusqu’au jardin botanique pour 1$ par personne, tout un aubaine. Il était déjà 1:30 pm, on commençait avoir un petit creux et bien imaginez-vous que nous avons aperçu un  »M » ah mon dieu le premier depuis que nous sommes arrivés en équateur.
Au retour nous avons pris le troley (autobus électrique) pour 25 cents par personne et beaucoup de monde .